Trois raisons qui empêchent de pardonner (2e partie)

Par Denis Morissette


PARDONNER, PARDONNER, facile à dire... moins facile à faire !

Cliquez ici pour la première partie

1- Le pardon, ce n'est pas oublier !  (dans la première partie)

2- Pardonner, ce n'est pas absoudre !  (dans la première partie)

3- Pardonner, ce n'est pas nier !   (dans la première partie)

Pardonner, ce n'est donc pas nier. Encore moins, refuser de voir ce qui est réellement arrivé et ce n'est pas non plus minimiser ce qui est arrivé. Ce n'est pas faire semblant de ne pas voir ni se mettre la tête dans le sable. Au contraire, pardonner est un geste conscient, issu de notre volonté et qui prend en considération le prix à payer pour se libérer du passé. Ce n'est pas un geste impulsif ou irréfléchi. C'est une réaction murie et poussée par la réflexion sachant que, malgré la douleur et la souffrance, c'est la seule manière de s'en sortir.

Pardonner nécessite de ce fait du courage. Surtout pour pardonner à ceux qu'on aime comme les membres de notre famille par exemple. Combien de familles demeurent divisées par des querelles si lointaines que parfois elles ne se souviennent même plus de ce qui s'était vraiment passé. Et même si parfois les membres de cette famille se visitent, une certaine froideur persiste malgré les sourires polis. Néanmoins, les non-dits persistent parce que le réel problème n'est pas adressé, mais, au contraire, évité. Pourquoi ne pas tenter de tendre la main et de faire la paix? Pourquoi ne pas faire les premiers pas pour régler la situation? Vivre en harmonie est meilleur pour la santé qu'entretenir de l'amertume et du ressentiment. Il est toujours étonnant de réaliser que les problèmes se règlent beaucoup plus facilement qu'on le pense.
Peu importe ce que vous avez vécu : abus, injustice, rejet, trahison. Le pardon constitue une façon efficace de se libérer d'un passé douloureux ou d'une situation conflictuelle pour bâtir un avenir merveilleux. Rien de simple ni de facile bien entendu. Mais quelque chose qui vaut la peine d'envisager et d'exercer même si au premier regard, cela semble inimaginable.

« Le pardon est l'invention de Dieu pour mettre un terme à l'injustice et à la souffrance dans un monde où les gens, malgré leurs meilleures intentions, ne réussissent pas à faire la paix et à cesser de se détruire mutuellement. » Lewis Smedes

 

Publication autorisée par l'auteur

 

Lettre de nouvelles 8.09.2014 Denis Morissette   http://denismorissette.com/